Foehn

Publié le par geg

atelier  à Bretigny et série sur un hiver à venir
atelier à Bretigny et série sur un hiver à venir

J'ai tous les ingrédients réunis sur la table de mon atelier.

Les pots, du rouge au noir en passant par le bleu, le blanc pourrait devenir important si la température baisse encore un peu.

Le Foehn, ce vent fou a ruiné tous nos espoirs depuis le début de cet hiver, j'ai trop souvent vu cette lueur pisseuse qu'il traine sur son passage.

Assez..

laisse la place à ce qui vient du nord ouest, laisse les embruns ambrés de guineess, laisse le parfum tourbé d'Ecosse entrer dans mes narines rassasiés du Sahara.

Je la sens maintenant...

Je regarde toutes les 30 secondes par la fenêtre, je devine de temps à autre une nuance plus sombre que le Jura découpe. Avant de sentir la neige , je l'envisage, l'anticipe et ce rendez vous promis par elle me rend nerveux.

Je la sens maintenant, elle s'approche cette infidèle.

Encore un aller et retour par la fenêtre, la baie vitrée donne en plein sur cette belle promise...

elle est en retard, je suis en pétard, viendras tu blanche salope..

Commenter cet article