des mots jetés au vent de Fitou

Publié le par geg

Je suis ici à Fitou , les pieds posés sur le muret qui borde l'entrée de la chapelle du village.
Petite terrasse qui donne sur les toits en contre bas.
Au loin Leucate et l'horizon de la grande bleue.IMG_0043.jpg
La tram se heurte violemment sur les murs du village. Pourtant ici Fitou a su se trouver un abri. Fitou est un village perché au fond d'un trou..
Village craintif, timide blotti dans un vallon. La chapelle prend le risque de se montrer hautaine.
J'expose mes Flo ici pendant le mois d'août .
Dans une chapelle que dieu a déserté.IMG_0020.jpg
L'art a prit sa place , et on sait les liens entre spiritualité et art, enfin... quand les dieux s'invitent dans ce qui se trame..
Quand les dieux s'invitent on parle de peinture habitée , vrai pour la peinture et pour toute autre forme d'expression.
Habitée par les dieux , par les chamans, par cette part de folie ou de mystère qui rend l'art acceptable. 
Deux English women viennent de sortir, l'heure est a l'apéro... On pourrait boire un drink..on parle en English, elles quittent le lieu non sans avoir noté des 
mots doux pour mes Flo sur le livre d'or .( elles aussi utilisent le mot mystery ) 
O que je vous aime vous blondes ou brunes Anglaises..
Leucate au loin ne vire pas encore au rose du soir, les estivants quittent lentement la plage, marquent le sable, la tram fera le ménage, tout sera lissé 
demain matin.
Leucate à l'eau et le sable , les huitres...la mer et ceux qui jouent avec , dedans ou dessus..
Fitou la jalouse n'a que son AOC qui date de 1948...la grande bleue juste en bas se marre...IMG_0024.jpg
Le vin de Fitou n'était que picrate, piquette des corbières, bref, un vin de fantassin, un vin assassin .
Mais voilà que Fitou relève la tête , tire-bouchonne à boulets rouges blancs et rosés....sur sa mauvaise réputation ...
Les vins Bio sont de plus en plus présents, je pense entre autres à ce viticulteur de Feuilla rencontré lors d'un tour VTT. Ici , on déguste à même le sol de terre de la grange, ici à l'ombre au frais des "sabots d'Hélène", tout va bien, on "boit un canon" comme le dit le truculent Alban Michel. Du vin qui est à l'image de ce viticulteur bio qui ne mache pas ses mots, un vin typiquement Corbières plus noir que rouge...Si vous passez à Feuilla, osez frapper à sa porte..
 

Publié dans sans-pitre

Commenter cet article