Frou-frou Flo

Publié le par geg

Le frou-frou est à l'érotisme ce que le gélatineux est à la méduse..
 je me sens et vous devine .. médusé par ce propos qu'il va bien falloir expliquer 
 En fait c'est assez simple, il s'agit bêtement, bestialement.. du plaisir de peindre ou plaisir de manger, mastiquer..
Peindre du frou-frou, c'est le plaisir de croquer une tranche de pain croustillante  juste éjectée du toaster..
 entendre un bout du pinceau le froissement d'un tulle rouge, d'une soie noire

Peindre du gélatineux,  et s'enfoncer voluptueusement au profond des plus humides sensations

c'est le plaisir de déguster une huître, croquer une moule, plaisir de mettre sa langue là ou ça bave..


skull


 acry sur toile

 80x60 acry et marouflage

Gegout©adagp2013

Je devine que vous commencez à comprendre..!

 

Publié dans sans-pitre

Commenter cet article