Le château de Chillon

Publié le par geg

Soyons défiguratifs

Je revendique le terme de défiguration qui devient logiquement "LE DEFIGURATISME"

Je n'aime pas les écoles ni les tiroirs dans lesquels on  nous enferme trop définitivement
 Je veux bien être défiguratif mais n'en faisons pas une tartine !
 Et pourquoi le monsieur,"y veut
être défiguratif ?"
 Tout simplement pour casser les images, enlever à la peinture sa dimension d'image, désacraliser l'image, en faire une peinture d'abord.


 Et ensuite désacraliser la peinture.. en faire ce qu'il advient d'elle..


Voilà bien un exemple (trop respectueux encore!)

avec  cette version du Château de Chillon


 Je casse ainsi la vision réaliste de Courbet.

Je casse  aussi la vision trop romantique

et "Turnerienne" du paysage..

Turner m'a donné son accord..!
 60x48cm acry et papier marouflé sur panneau

 
 gegout©adagp2010

Publié dans sans-pitre

Commenter cet article